Bronzorama – Regard sur l’âge du Bronze

Le musée archéologique départemental de Jublains prépare pour septembre prochain une exposition temporaire consacrée à l’âge du Bronze dans l’ouest de la France. C’est bien l’entrée dans les collections du musée en novembre dernier du « dépôt de Bais », ensemble de 14 haches et 6 bracelets datés d’environ 1500 av. J.-C., qui a conduit à proposer une exposition mettant en lumière cette époque encore largement méconnue du public et peu représentée au musée jusqu’à présent.

L’exposition, intitulée « Bronzorama – Regard sur l’âge du Bronze », s’attache à mettre en valeur les données archéologiques et les enjeux de la recherche sur cette période pour une aire géographique correspondant à un « grand Ouest » : Pays-de-la-Loire, Bretagne, Normandie. Le propos est développé en 5 sections traitant de l’organisation de l’espace et des formes de l’habitat, de la vie quotidienne (cuisine, alimentation), des pratiques funéraires, du fameux phénomène des dépôts et enfin de l’artisanat (celui de la métallurgie du bronze en particulier). Un comité scientifique auquel participent un archéologue de l’Inrap (Cyril Marcigny), une maître de conférences de l’Université de Nantes (Sylvie Boulud-Gazo) et deux autres chercheuses du laboratoire de recherches UMR 6566 CReAAH, Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (Muriel Mélin et Marilou Nordez) nous accompagne dans ce projet d’exposition.

Une centaine d’objets ou lots d’objets sont prêtés pour l’occasion par des musées tels que le Musée de Normandie (Caen), le musée Dobrée (Nantes), le musée des Antiquités de Rouen métropole, le musée départemental breton (Quimper), le Carré Plantagenêt au Mans, l’Écomusée du Perche, le musée de préhistoire finistérienne (Penmarc’h), le musée d’art, d’histoire et d’archéologie d’Évreux. L’Inrap et les services régionaux d’archéologie de Bretagne et de Normandie prêtent également des objets issus des fouilles de ces territoires. L’exposition présentera ainsi non seulement de nombreux objets en bronze (pièces d’armement, outils, autres dépôts à comparer avec celui de Bais, un très beau casque en tôle de bronze) mais aussi des pièces de vaisselle en terre cuite, de petits objets en pierre, des parures en coquillage, etc.

L’exposition ouvrira au public le 15 septembre 2018, lors des Journées européennes du patrimoine, et s’achèvera le 22 avril 2019 (à la fin des congés scolaires de printemps).

En contrepoint de cette exposition d’archéologie, le Kiosque (Mayenne) a été invité à proposer, du 13 octobre 2018  au 22 avril 2019, une exposition d’œuvres contemporaines installées dans le parcours permanent, à l’intérieur des vitrines. Les artistes ayant répondu présents sont par exemple Vincent Mauger, Laurent Tixador, Barry Flanagan, etc. dont les œuvres sont en cours de sélection. Elles seront empruntées au FRAC Pays de La Loire et Bretagne ou directement aux artistes sollicités par le Kiosque. Lors du weekend de la Fête de la Science (13 et 14 octobre), pour marquer le lancement de ce volet contemporain de l’exposition, nous organisons avec le Kiosque un événement autour de la coulée du bronze, faisant appel à plusieurs artistes designers qui feront parvenir au musée le moule « original » de l’œuvre à réaliser. Un groupe d’élèves de l’école des Beaux-Arts du Mans est également susceptible de participer à la manifestation, dans le cadre de leur enseignement sur le moulage. Le public venu à Jublains découvrira à la sortie de la cuisson, l’objet en bronze imaginé par les designers.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.