Images et imaginaire à l’Âge du bronze en Europe

Journée thématique du 4 mars 2016
Images et imaginaire à l’Âge du bronze en Europece797311fac39898925cac70c0b79ba8Saint-Germain-en-Laye – Musée d’Archéologie nationale

Programme

Résumés des communications

9h – Ouverture de la salle. Inscription des participants

9h20 – Accueil par les organisateurs. Anne LEHOËRFF (Université de Lille 3, UMR 8164 HALMA)

9h40 – AurORe. Représentations solaires sur la vaisselle et sur les disques en or trouvés en Europe nordique et atlantique. Barbara ARMBRUSTER (CNRS, UMR 5608 TRACES)

10h10 – Solar imagery in the Irish Early Bronze Age. Mary CAHILL (National Museum of Ireland, Dublin)

10h40– 11h pause

11h – L’étude des décors céramiques figuratifs du Mailhac I et des décors apparentés (Bronze final IIIb). Contextes, méthodes et premiers résultats. Thomas HUET (Labex Archimede, UMR 5140, ASM–CNRS–Université Paul Valéry 3)

11h30 – Le bracelet richement orné à la croisée des imaginaires de l’Âge du bronze.
Vincent GEORGES (INRAP Rhône-Alpes Auvergne, UMR 6298 ArTeHiS)

12h – L’organisation de l’ornement et la place de la figuration au Bronze final en Europe
moyenne (XIIIe au IXe siècles av. n. è.). Stefan WIRTH (Université de Bourgogne, UMR 6298 ArTeHiS)

12h30–14h pause déjeuner

14h – Le cycle solaire dans le monde nordique. Le cheval, le canard, et, pourquoi pas, le cachalot ! Eugène WARMENBOL (Université libre de Bruxelles)

14h30 – L’aube de Skìnfaxi : imaginaire et représentations célestes dans le Nord-Ouest de l’Europe à l’Âge du bronze. Florent MATHIAS (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, UMR 8215 Trajectoires)

15h00 – Le rôle de la représentation du cerf à l’Âge du bronze en Haute Asie
Jérôme MAGAIL (Musée d’Anthropologie Préhistorique, Monaco)

15h30–15h50 pause

15h50 – Spear-bearers in pictures and practice: revisiting socio-realistic representation in figurative rock art. Steven MATTHEWS (University of Groningen, Groningen Institute of Archaeology)

16h20 – Rock Art as Materialized Ideologies. Social praxis and regional variations in Bronze Age Scandinavian Rock art. Johan LING (University of Gothenburg)

16h50 – Why represent what’s real? On the significance of figurative designs in Bronze Age Europe. Sebastian BECKER (University of Cambridge)

17h20 – Débats et conclusions

Posters
Fleshing out the stickman: Understanding Scandinavian Bronze Age Anthropomorphic Rock Carvings – Lisa-Elen MEYERING (University of Cambridge)

Analyse de différents éléments de l’imaginaire en Europe centrale au Bronze final et au
Premier âge du fer – Rita SOLAZZO (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

L’accès à la salle est libre, mais en raison du plan de sécurité VIGIPIRATE, chaque
participant doit s’inscrire sur un registre à l’entrée, ce qui nécessite du temps. Merci d’en tenir compte pour votre arrivée.

Il est également demandé aux participants de pas venir avec leur valise.

Cette manifestation précédera la Journée annuelle d’actualités de l’APRAB du 5 mars 2016 qui se tiendra également à l’auditoire du Musée d’Archéologie nationale.

Organisation de la Journée thématique 2016 de l’APRAB :
Anne LEHOËRFF
Florent MATHIAS
Stefan WIRTH

logo_aprab_p  LogoMAN   Impression

Journée annuelle d’actualités 2016 : programme

Journée annuelle d’actualités 2016 de l’APRAB
en partenariat avec le Musée d’Archéologie Nationale

– samedi 5 mars 2016 à Saint-Germain-en-Laye –

logo_aprab_pSalle de conférence du Musée d’Archéologie Nationale, château de Saint-Germain-en-Laye (accès aisé par le RER ligne A ; l’auditorium est au fond de la cour du château). L’accès à la salle est libre, mais en raison du plan de sécurité VIGIPIRATE, chaque participant doit s’inscrire sur un registre à l’entrée, ce qui nécessite du temps. Merci d’en tenir compte pour votre arrivée.

Cette manifestation succédera à la journée d’étude thématique de l’APRAB du 4 mars 2016 intitulée : « Images et imaginaire à l’Âge du bronze en Europe« 

Accueil des participants à partir de 9h

COMMUNICATIONS
9h – Accueil et introduction

9h 15 – Mathieu Vandergucht : « Essai d’une classification typo-chronologique des enclos funéraires protohistorique de la Plaine de Caen ».

9h 30 – Arnaud Coutelas, Anne Hauzeur & José Gomez de Soto : « La nécropole du Bronze final Ib-IIa du « Vigneau 2″ (Pussigny, Indre-et-Loire) ».

9h 45 – Barbara Armbruster, Rebecca Peake, Isabelle Richard & Mathilde Cervel : « Une sépulture exceptionnelle datée du début du Bronze final à La Saulsotte (Aube, Champagne-Ardenne) ».

10h – Benoît Filipiak, Cecile Paresys, Rebecca Peake & Katinka Zipper : « La nécropole du début du Bronze final de Marigny-le-Châtel « Pont du Riom » (Aube, Champagne-Ardenne) ».

10h 15 – Muriel Mélin, Adrien Arles, Guillaume Roguet & Julien Flament : « Vestiges d’un atelier de fonte du Bronze final IIb-IIIa à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ».

10h 30 Pause

11h – Caroline Mougne : « Exploitation et utilisation des invertébrés marins durant l’âge du Bronze sur le territoire continental et littoral Manche-Atlantique français ».

11h 15 – Lolita Rousseau : « Des dernières sociétés néolithiques aux premières sociétés métallurgiques : productions lithiques du quart Nord-Ouest de la France ».

11h 30 – Hélène Blitte : « La pratique de dépôts non funéraires de l’âge du Bronze européen : approche comparative à l’ échelle macro-régionale ».

11h 45 – David Fontijn : « Economies of Destruction. The emergence of metalwork deposition during the Bronze Age in Northwest Europe, c. 2300-1500 BC ».

12h15 Richard Lebon, Daniel Simonin & Laurent Valois : « Un important corpus de gravures rupestres de style inhabituel récemment découvert dans le massif de Fontainebleau ».

12h à 14h – Repas libre

14h – Quentin Favrel : « Le Nord-Ouest de la France à travers le prisme du Campaniforme : analyses spatiales et chronologiques des productions céramiques de la deuxième moitié du troisième millénaire avant notre ère ».

14h 15 – Frank Ducreux : « L’occupation campaniforme et Bronze ancien du site de Genlis le Nicolot et la Moussenière (Côte-d’Or, Bourgogne) ».

14h 30 – Cécile Véber, Estelle Rault & Magalie Bride : « Fin du Bronze ancien ou début du Bronze moyen. Bilan typo-chronologique de la céramique en Alsace vers 1650-1500 av. J.-C. »

14h 45 – Florian Bonvalot & Mafalda Roscio « Nouveaux vestiges d’occupation domestique de l’étape moyenne du Bronze final à Vénissieux (Rhône, Rhône-Alpes) ».

15h – Laurence LE CLEZIO & Mafalda Roscio « Anneyron (Drôme, Rhône-Alpes) « Les Chargeaux/ Le Moulin » : l’ensemble céramique d’une occupation du BF III ».

15h 15 – Francis Bordas : « Le dépôt du Bronze final atlantique 3 de la Chapelle des Roches (Le Châtellier, Orne, Basse-Normandie) ».

15h 30 – Bastien Dubuis : « La nécropole de Lavau « Zac du Moutot » (Aube) au Bronze final »

15h 45 Pause

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’APRAB
16h -17h 15 : AG pour les membres à jour de cotisation
Pour rappel, vous pouvez adhérer et cotiser en ligne sur le site web de l’APRAB.

Télécharger le programme

Appel à communication : Images et imaginaire à l’Âge du bronze en Europe

Journée thématique organisée par l’APRAB

Images et imaginaire à l’Âge du bronze en Europe

Musée d’Archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye)

4 mars 2016

Salle de conférences 9h – 17h 30

friseaprab

L’homme met en image le monde qui l’entoure ou se représente lui-même de manière complexe et arythmique au fil de son histoire. Sa propre image vient tardivement et inégalement. Durant le Paléolithique, les figurations humaines sont peu nombreuses, moins fréquentes semble-t-il que celles du monde animal, mais pas absentes non plus comme en attestent les statuettes féminines du gravettien, réparties dans toute l’Europe ou certains motifs sur les parois de grottes ornées. Les caractéristiques sexuelles sont alors très marquées, au point de constituer parfois le motif lui-même, et l’individu qu’il représente. Au Néolithique, différents supports servent à représenter l’homo sapiens : parois, céramiques. Selon les lieux, les thématiques varient et se jouent des formes du support qui porte la figure : des visages, des scènes de chasse ou de combat, de rares moments de la vie quotidienne. Dans le même temps, des thématiques liées au monde animal, végétal ou à un monde symbolique ne semblent n’avoir de place que dans certains lieux, sans qu’aucune société n’adopte de manière claire et définitive ce mode d’expression.

L’Âge du bronze reste une période inégale sur le plan de l’image avec certaines concentrations de représentations (gravures scandinaves ou alpines), mais aussi des larges secteurs de la production matérielle où la figuration ne semble guère s’imposer. Parallèlement, des motifs récurrents sont visiblement des symboles au sein d’un répertoire complexe. Dans certaines aires culturelles seulement, ils intègrent des éléments de la nature, des individus, des animaux. Ailleurs, l’absence de la figuration est presque totale, comme si un tabou empêchait la production des images.

Aborder la question de la représentation au sein des sociétés orales est délicat en raison de la polysémie structurelle de la mise en image, renforcée par l’absence de toute forme explicative et narrative par l’écrit pour le décrypter. Les productions connues semblent parfois relativement simples à appréhender car le registre iconographique comporte des données qui renvoient à des références d’ordre naturaliste identifiables pour les chercheurs. Lorsque la part du symbolique est plus marquée, l’analyse devient plus complexe, renvoyant à une représentation de soi et du monde dont une large part échappe aux codes actuels. Pourtant, dans un cas comme dans l’autre, la codification est inhérente à la mise en image elle-même. La valeur iconique est un jeu entre le producteur et le spectateur, dans le cadre de conventions collectivement partagées.

Quelles sont les motivations pour représenter des éléments de la nature, voire sa propre humanité ? Quelles sont les thématiques sélectionnées, dans quels registres, sur quels supports et avec quelles techniques ? Peut-on mesurer quelle est la part entre une forme de réalité sociétale et le choix d’une certaine représentation du monde ? Quels rôles, enfin, ces représentations peuvent-elles jouer ?

Ces interrogations aujourd’hui devenues classiques pour le Paléolithique supérieur ou le second Âge du fer, ne sont que partiellement traitées pour l’Âge du bronze. Cette journée d’étude thématique de l’APRAB a pour objectif d’aborder le sujet à travers différents exemples européens et questionnements, présents y compris dans les débats des philosophes, plasticiens, historiens de l’art ou sociologues/anthropologues tournés vers l’étude de l’image et ses fondements, omniprésente aujourd’hui.

Des communications synthétiques sur ce thème sont attendues d’une durée de 20 mn (avec 5mn de discussion). Possibilité aussi de posters sur des études de cas plus ciblées.

Elles seront publiées dans les suppléments au Bulletin de l’APRAB.

Merci de transmettre vos propositions au plus vite à :

Anne LEHOERFF anne.lehoerff[at]univ-lille3.fr

Stefan WIRTH stefan.wirth[at]u-bourgogne.fr

Télécharger l’appel à communication (français/anglais)

Journée annuelle d’actualités de l’APRAB 2016 : appel à communications

L’APRAB organise en partenariat avec le Musée d’Archéologie Nationale de Saint-Germain-en-Laye sa journée annuelle d’actualités et son assemblée générale le samedi 5 mars 2016, à partir de 9h, à l’auditorium du musée (l’entrée du MAN se trouve devant le terminus de la ligne A du RER). L’accès à l’auditorium du MAN est libre et gratuit (il faut juste annoncer à l’entrée du musée que l’on vient assister à la journée de l’APRAB). Comme l’année dernière, cette journée sera précédée d’une autre manifestation (vendredi 4 mars, également au MAN) consacrée à l’âge du Bronze et pour laquelle vous recevrez prochainement un autre appel à communications.

La journée annuelle de l’APRAB est destinée à rendre compte de l’actualité de  l’archéologie de l’âge du Bronze de l’année écoulée, en France et dans les pays voisins. Les résultats des fouilles  préventives et programmées ainsi que les travaux universitaires soutenus sont  présentés sous forme de communications courtes (10 minutes), suivies d’un très bref temps de discussion. Les membres de l’association à jour de cotisation peuvent retirer leur bulletin annuel (une centaine de pages) et participer à l’assemblée générale de l’association qui est réunie en fin d’après-midi. Les textes correspondant aux communications seront publiés dans le bulletin 2017 qui  sera disponible pour la journée d’actualités suivante (c’est-à-dire le premier samedi du mois de mars). Ce bulletin est ouvert à d’autres informations, notamment à une chronique consacrée à des découvertes ponctuelles et demeurées inconnues « Glanes de l’âge du Bronze ».

Vous pouvez envoyer vos propositions de communication à Pierre-Yves Milcent, organisateur de la journée pour le compte de l’APRAB, à l’adresse suivante : milcent[at]univ-tlse2.fr

Veuillez stipuler dans votre message le nom des intervenants, le titre de la communication, éventuellement une préférence quant à l’horaire de passage, et quelques lignes de résumé. Le programme sera établi en fonction de l’ordre d’arrivée des propositions et, aussi, de leur intérêt supposé. Des communications sont attendues sur les régions jusqu’ici peu représentées dans les journées d’actualités précédentes. Les auteurs des communications s’engagent à rendre un court article dans les délais les plus brefs après leur intervention afin d’alimenter le bulletin.

Télécharger l’appel à communications

Appel à communications : La fin du Néolithique final et la genèse du Bronze ancien dans le Nord-Ouest de l’Europe

Appel à communications dans le cadre du Congrès Préhistorique de France

30 mai – 3 juin 2016, Amiens

La fin du Néolithique final et la genèse du Bronze ancien dans le Nord-Ouest de l’Europe

Le passage de la fin du Néolithique aux débuts du Bronze ancien, est marqué par l’apparition très progressive d’objets en métal dont les répercussions dans l’organisation sociale des différents groupes culturels sont très inégales d’un territoire à l’autre. Dans de nombreux domaines de la vie quotidienne les changements sont peu perceptibles d’autant plus que dans de nombreux cas la documentation archéologique est particulièrement indigente. À la lumière des travaux de synthèse récents, il s’agira de s’interroger sur les ruptures et/ou les continuités des modes de vie de ces communautés. Les approches thématiques et/ou géographiques seront donc privilégiées et concerneront l’évolution de l’habitat, des pratiques funéraires, des systèmes techniques (métallurgie, lithique, céramique…) et des relations économiques entre les groupes culturels. Les données paléo-environnementales et économiques constituent un des axes à développer dans un contexte ou des variations paléoclimatiques pourraient avoir eu une incidence sur les pratiques agricoles par exemple ou sur la répartition des sites. Enfin, nous souhaitons qu’une synthèse sur les mesures radiocarbones et dendrochronologiques puisse être dressée à l’occasion de cette session.

Les propositions de communication ou poster doivent être déposées sur le site internet du Congrès avant le 15 janvier 2016 : http://CPF2016.sciencesconf.org

Appel à communication détaillé

Habitations et habitat du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges

Deuxièmes rencontres nord-sud de Préhistoire récente

Dijon, 18-21 novembre 2015

Colloque commun APRAB, InterNéo, RMPR

NS2_Affiche_jaune_r4Les secondes Rencontres Nord-Sud de Préhistoire Récente auront pour thème « Habitations et Habitats du Néolithique à l’âge du Bronze en France et ses marges ». À l’échelle nationale et au-delà, ce thème apparaît fédérateur pour les archéologues intéressés par les questionnements générés par la multiplication des découvertes de plans d’habitations et de structures domestiques connexes, notamment, ces dernières années, à l’occasion d’opérations d’archéologie préventive. Un large renouvellement des connaissances acquises dans ce domaine a ainsi été opéré. Cependant, si plusieurs colloques récents comme celui du CTHS en 2002 sur l’habitat de la fin du Néolithique et de la Protohistoire (Buchsenschutz, Mordant, 2005), celui de Marseille en 2003 sur l’habitat du Sud de la France (Beeching, Sénépart, 2009), des Rencontres autour de la terre crue (de Chazelles et al.) et dernièrement ceux concernant les enceintes (CRABE Néo, 2012, Carcassonne, 2012) ont été conduits, aucune manifestation d’ampleur nationale voire internationale n’a offert l’opportunité, à ce jour, de faire un bilan général trans-culturel sur l’habitat néolithique et de l’âge du Bronze en France dans son contexte européen. Dans le cadre de cette manifestation, ce bilan pourra s’articuler à partir de quatre thèmes :

– Thème 1 : Architectures comparées

– Thème 2 : Habitats fugaces, traces, fréquentations…

– Thème 3 : L’espace habité et ses corolaires

– Thème 4 : Habitat groupé / habitat dispersé / habitat contraint

 

Site internet

Seconde circulaire et programme