Vèmes Rencontres Doctorales de l’École Européenne de Protohistoire de Bibracte

Appel à communication (version pdf, français ou anglais)

Les cinquièmes Rencontres Doctorales de l’École Européenne de Protohistoire de Bibracte (EEPB) se tiendront du 11 au 13 mars 2019 au Centre archéologique européen de Bibracte (Bourgogne, France). Ces Rencontres ont pour ambition de rassembler doctorants et post-doctorants travaillant sur l’âge du Bronze et l’âge du Fer à travers l’Europe, autour de problématiques communes. Pour cette nouvelle édition, les participants sont invités à venir présenter leurs recherches autour du thème suivant :

Transmission durant la Protohistoire

Les interventions peuvent se faire sous la forme d’exposés oraux (max. 20 minutes) ou de posters. La sélection des interventions retenues sera effectuée par le Comité d’Organisation et le Comité Scientifique de l’EEPB.

Les propositions sont à transmettre avant le 30 octobre 2018.

Les transmissions d’objets, d’informations, d’idées et de gestes sont au cœur même des relations humaines et sociales. Bien que les transmissions d’objets matériels soient les seules perceptibles parmi les vestiges archéologiques, elles sont également les témoins indirects de phénomènes immatériels. Nous proposons d’aborder les différents aspects associés à la transmission au sein des sociétés protohistoriques au travers des trois thématiques principales suivantes :

  • Les transmissions d’objets matériels sont probablement les mieux connues par le registre archéologique. La distinction entre objets de production locale et objets allochtones est au cœur des paradigmes de culture matérielle, de réseaux de communication et de modèles d’échanges. D’un autre côté, lorsqu’ils sont étudiés de façon diachronique, les objets matériels peuvent révéler l’existence de transmissions intergénérationnelles, témoignant de structures et pratiques sociales complexes au sein des communautés.
  • Les transmissions techniques et technologiques ont des conséquences qui peuvent être directement documentées par les vestiges archéologiques. Certaines technologies et techniques de production, de mises en forme ou de décorations des objets, ainsi que leur variabilité typologique sont généralement associées à des groupes humains particuliers. Leurs évolutions et leurs changements tendent alors à révéler l’existence de différents phénomènes de transmissions, à l’intérieur comme à l’extérieur de la communauté. Les contributions traitant de l’analyse technique et technologique des objets, et de leurs différentes étapes de production dans le cadre de la transmission du savoir-faire artisanal à travers l’espace et le temps sont les bienvenues.
  • Les transmissions symboliques sont au cœur de la création des identités et de la mise en place des groupes sociaux. Elles façonnent la manière dont les individus se placent dans les sociétés et représentent une force cohésive entre chacun d’entre eux. Même si ces transmissions relèvent essentiellement du registre de l’immatériel (langue, récits oraux, gestes, sons…), des indices de leur existence peuvent encore être relevés dans le registre matériel. Des pratiques répétées telles que le développement d’habitats aux caractéristiques comparables et de pratiques funéraires homogènes peuvent indiquer l’existence d’une base sociale et spirituelle commune entre les communautés. La persistance, ou au contraire, la discontinuité de telles pratiques à travers le temps peut également contribuer à la compréhension de marqueurs symboliques et de leur transmission de générations en générations et de groupes en groupes.

Par le biais de ces thématiques, nous souhaitons offrir un champ réflexif aux jeunes chercheurs européens sur les différentes façons dont la notion de transmission peut être perçue à travers le registre archéologique, transmission des objets aussi bien que des idées, des savoirs, des gestes ou des pratiques. Les propositions de communication et de posters devront s’inscrire dans au moins l’un de ces axes thématiques.

Le comité d’organisation :

  • Alexandre Bertaud, Docteur, Université Bordeaux Montaigne, Ausonius (UMR 5607) / Université de Bordeaux, PACEA (UMR 5199)
  • Thibaud Poigt, Doctorant, Université Bordeaux Montaigne, Ausonius (UMR 5607) / Université Toulouse Jean Jaurès, Traces (UMR 5608)
  • Marta Rakvin, Doctorante, Université de Zagreb, Faculté d’Humanités et Sciences Sociales, Département d’Archéologie
  • Marine Rodé, Doctorante, Université de Strasbourg, ArcHiMèdE (UMR 7044)

Le comité scientifique :

  • Anne-Marie Adam, Professeure émérite, Université de Strasbourg, ArcHiMèdE (UMR 7044)
  • Philippe Barral, Professeur, Université de Franche-Comté, Chrono-Environnement (UMR 6249)
  • Loup Bernard, Maître de conférences, Université de Strasbourg, ArcHiMèdE (UMR 7044)
  • Stephan Fichtl, Professeur, Université de Strasbourg, ArcHiMèdE (UMR 7044)
  • Alexis Gorgues, Maître de conférences, Université Bordeaux Montaigne, Ausonius (UMR 5607)
  • Vincent Guichard, Directeur général de Bibracte
  • Pierre-Yves Milcent, Maître de conférence, Université Toulouse Jean-Jaurès, Traces (UMR 5608)
  • Claude Mordant, Professeur émérite, Université de Bourgogne, ArTeHiS (UMR 6298)
  • Hrvoje Potrebica, Professeur, Université de Zagreb, Faculté d’Humanités et Sciences Sociales, Département d’Archéologie

The Archaeometallurgical Perspective of Bronze Age Scandinavia: call for posters

International workshop on recent archaeometallurgical research

The Archaeometallurgical Perspective of Bronze Age Scandinavia

Arranged by the Materials, Culture and Heritage Research Program – Department of Archaeology and Heritage Studies

School of Culture and Society, Aarhus University

25-26 September 2018

Moesgaard Museum, Auditorium 1
10.00 – 17.00
http://events.au.dk/ArchaeometallurgicalPerspective2018

Call for posters (pdf version)

This international workshop, financed by the Independent Research Fund Sapere Aude programme, shall unite the research done around Scandinavian metal and metal trade and aims to present a united picture for the trajectory of the metal trade over the course of the entire Bronze Age. Nine confirmed speakers will represent the state‐of‐the‐art research of archaeometallurgical investigations within and about Scandinavia.
During a reception, Tuesday afternoon, a poster presentation of projects working on archaeometallurgical topics with material from Scandinavia or with a Scandinavian relation shall be held. All interested scholars are asked to submit an abstract with a poster idea/ project description no later than 10th of September to:
Heide Wrobel Nørgaard farkhw@cas.au.dk

Poster size/style: Posters should not extend 120 x 150 cm (DIN A1) and shall display clearly the title plus author and affiliations. The normal text size is around 16‐20 point and shall be supported by pictures. Handouts are desired.

Bronze 2019 : 20 ans de recherches !


Colloque international anniversaire de l’APRAB

19-22 juin 2019, Bayeux

https://bronze2019.sciencesconf.org/

(english below)

Appel à communication en pdf

On n’a pas tous les jours vingt ans ! Depuis sa création en 1999, l’Association pour la Promotion des Recherches sur l’Âge du Bronze (APRAB) s’emploie à structurer les activités et à réunir les chercheurs travaillant sur cette période, en France comme en Europe occidentale. Un colloque anniversaire qui se déroulera du 19 au 22 juin  2019 sera l’occasion de revenir à Bayeux, lieu de sa création, et de proposer une rétrospective des actions de l’association, mais également de porter un regard sur l’évolution qu’a connue la discipline durant cet intervalle. Comment se sont renouvelées les méthodes et les pratiques ? Quelle perception avons-nous aujourd’hui de l’âge du Bronze et quels problématiques et enjeux doivent être envisagés pour demain ?

Ces questionnements seront déclinés en plusieurs sessions thématiques couvrant l’ensemble des domaines de recherches emblématiques de la période. Les communications de synthèse s’attachant à dresser un bilan des évolutions perçues ces vingt dernières années seront privilégiées (20 minutes de présentation). Des contributions plus spécifiques (par exemple sur un site de référence ou une thématique précise) sont également attendues sous la forme de posters qui feront l’objet de courtes présentations orales (5 diapositives en 5 minutes).

Si vous souhaitez présenter une communication ou un poster à ce colloque, merci d’envoyer une proposition comprenant un résumé d’une page maximum, en français ou en anglais, ainsi qu’une image à cyril.marcigny[at]inrap.fr avant le 15 décembre 2018.

Plus d’informations sur : https://bronze2019.sciencesconf.org/


Call for paper (pdf)

You’re not 20 every day!  Since its creation in 1999, the Association for the Promotion of Research on the Bronze Age (APRAB) has worked to co-ordinate activity and to bring together researchers working on this period in France and the rest of western Europe.  An anniversary conference to be held from 19 to 22 June 2019 will provide an opportunity to return to Bayeux, where APRAB was founded, and to review the activities of the Association, but also to take a look at the evolution of the discipline over this time.  How have its methods and practices been developed?  What perception do we have of the Bronze Age today, and what problems and issues should we foresee tomorrow?

These issues will be addressed in several thematic sessions covering aspects of research relevant to the period.  Preference will be given to synthetic presentations that take stock of developments over the past twenty years (20 minutes per presentation).  More specific contributions (for example, on an   important site or a particular theme) are also invited in the form of posters, which will be the subject of short oral presentations (5 slides in 5 minutes).

If you wish to present a paper or a poster at this conference, please send a proposal including a summary of one page maximum, in French or in English, as well as an image, to cyril.marcigny[at]inrap.fr before 15 December 2018.

More informations https://bronze2019.sciencesconf.org/

Les sociétés du Bronze ancien atlantique du XXIVe au XVIIe s. av. J.-C. : programme

Les sociétés du Bronze ancien atlantique du XXIVe au XVIIe s. av. J.-C.

Rennes, 7-10 novembre 2018

Lieu du colloque :
Campus Beaulieu
Université de Rennes 1
Bâtiment 2A amphithéâtre B
263 Avenue Général Leclerc, 35000 Rennes

Programme en pdf

Mercredi 07 novembre

17h00-19h00 : Accueil des participants à l’amphithéatre Donzelot (centre-ville)

19 h : conférence inaugurale (amphithéatre Donzelot) – IIIe millénaire avant notre ère: de l’âge du Cuivre à l’âge du Bronze en Méditerranée occidentale – J. Guilaine

Jeudi 08 novembre

Allocutions de bienvenue. Campus Beaulieu – Université de Rennes 1 Bâtiment 2A amphithéâtre B

Genèse du Bronze ancien dans le sud-est de la France : l’héritage campaniforme – O. Lemercier

Chronologie et cadre général du Bronze ancien en France – J. Gomez de Soto

Chronologie et cadre général du Bronze ancien en Europe centrale – M. David-Elbiali et W. David

Tin-Bronze and Atlantic seaway connections to Ireland – W. O’Brien

Bronze Age Britain, The mining, smelting and movement of metal – S. Timberlake

The Early Bronze Age in the South West Peninsula: Long distance contacts and local identities – A. Jones

Influences and exchanges: relations between Ireland and atlantic France during the second half of the 3RD millennium BC – A. Burlot

The emergence and expansion of El Argar between 2200-1800 BCE – V. Lull, R. Micó, C. Rihuete Herrada et R. Risch

Le Bronze ancien dans le nord-ouest de la péninsule Ibérique – L. Nonat, M. P. Prieto-Martínez et P. Vázquez Liz

L’âge du Bronze ancien aux marges méridionales du Massif armoricain (Pays de la Loire et nord de la Nouvelle-Aquitaine) – A. Baudry, A.-S. Coupey, B. Poissonnier, C. Maitay, I. Kerouanton (coordinatrice), J. Gomez de Soto, L. Rousseau, P. Maguer, S. Vacher, V. Audé et Y. Viau.

A l’aune des recherches récentes: La Culture des Tumulus armoricains et le Bronze ancien en Bretagne – S. Blanchet, Q. Favrel, M. Fily, C. Nicolas, T. Nicolas Y. Pailler, J. Ripoche

Session poster

Vendredi 09 novembre

Traditions techniques céramique et dynamiques culturelles sur la façade Atlantique entre la fin du Néolithique et le début de l’âge du Bronze (2900-1750 av. J-C) – V. Ard, Q. Favrel, L. Manceau, S. Manem, C. Maitay , T. Nicolas, J. Ripoche

De la fin du IIIe millénaire au début du Bronze ancien, la genèse de l’âge du Bronze en Normandie – C. Marcigny, E. Ghesquière, D. Giazzon

Les tumulus de la presqu’île de la Hague au Bronze ancien – F. Delrieu, A. Hauzeur

La « périphérie » de la culture des Tumulus armoricain : les grands ensembles funéraires du Bronze ancien 2 en périphérie caennaise (Normandie), tentative d’organisation territoriale – C. Marcigny

Le Bronze ancien atlantique en Belgique et dans le sud des Pays-Bas. Hilversum revisité – G. De Mulder, E. Warmenbol et alii

Les débuts de l’âge du Bronze dans le sud de la plaine du Rhin supérieur – A. Denaire, P.Lefranc, C. Croutsch, L. Vergnaud, S. Goepfert

Cultures et chronologie du Bronze ancien en Bourgogne et en Franche-Comté. Evolution des faciès mobiliers et immobiliers du campaniforme au début du Bronze moyen – F. Ducreux, J.-F. Piningre

Le concept de la “Culture du Rhône”. Origine, évolution et données actuelles- A. Hafner

L’âge du Bronze ancien dans le Bassin inférieur du Rhône – T. Lachenal

La culture de Polada: une mise à jour – R. Carlo de Marinis, M. Rapi

Le Bronze ancien dans les îles de Méditerranée occidentale (Sardaigne, Corse, Baléares) – K. Peche-Quilichini , J. Cesari, A. Depalmas, B. Salva Simonet

 Session poster

Samedi 10 novembre

Le Bronze ancien (2200-1600 av. notre ère) dans la vallée du Rhin supérieur (Alsace/Palatinat rhénan/Bade/canton de Bâle) et ses relations avec l’Europe Atlantique – T. Logel

Chronology, mobility and cultural transfer in the Central Alps during the Early Bronze Age – M. Brunner

Amber in the EBA Únětice Culture – on the origin of the Amber Route – M. Ernée

A palaeodietary and subsistence strategy investigation of the Early Bronze Age sites in Central France: Insights from carbon and nitrogen stable isotope ratios – E. Herrscher , G. Goude, R. Lisfranc

Commerce, Exchange Systems and the Elites of the Early Bronze Age Central Europe (2200 B.C- 1500 B.C) D. A. Pokutta

Quel modèle de sociétés à l’âge du Bronze ancien en Bretagne ? C. Nicolas, Y. Pailler

The Emergence of Early Bronze Age Ruling Elites in Central Germany and Southern Britain – H. Meller

Le Bronze ancien : un changement d’ère à repenser – P. Brun

Synthèse finale

 

Inscription : https://bronze2018.sciencesconf.org

Contact : bronze2018rennes[at]gmail.com

(IM)MOBILE ? Circulation, échanges des objets et des idées, mobilités, stabilités des personnes et des groupes durant la Pré- et Protohistoire européenne

IIIèmes Rencontres Nord-Sud de Préhistoire récente
Lyon – Université Lumière Lyon 2
29-30 novembre & 1er décembre 2018

Programme détaillé et fiche d’inscription en pdf

mercredi 28 novembre

16h-20h – accueil des participants sur le lieu des Rencontres

18-20h – conférence dans le cadre du cycle Jean Pouilloux de la Maison de l’Orient et

de la méditerranée : Franchir les Alpes, du Néolithique au Moyen-Age

soirée libre

jeudi 29 novembre

A partir de 8h – accueil des participants sur le lieu des Rencontres

9h – allocations de bienvenue

9h30-12h30 – communications introductives puis communications sur le thème 1

12h30-14h – pause-repas (buffet sur place pour les inscrits)

14h-18h – communications sur le thème 1 (suite)

18h-18h30 – présentation des posters sur le thème 1

19h30 (horaire indicatif) : réception à l’Hôtel de Ville de la Ville de Lyon

soirée libre

vendredi 30 novembre

A partir de 8h – accueil des participants sur le lieu des Rencontres

9h-12h30 – communications sur le thème 2

12h30-14h – pause-repas (buffet sur place pour les inscrits)

14h-17h30 – communications sur le thème 2

17h30-18h – présentation des posters sur les thèmes 2 et 3

20h (horaire indicatif) : repas en ville offert par les Rencontres

samedi 1er décembre

9h-12h30 – communications sur le thème 3

12h30 – G. Marchand, C. Mordant et E. Thirault : Impressions conclusives sur les Troisièmes Rencontres

Méthodologie et interprétation des habitats – appel à communications

Méthodologie et interprétation des habitats
Approches multiscalaires des types et formes d’occupation du territoire dans l’Europe du nord-ouest de la fin du Néolithique à La Tène ancienne

Lille, 3-4 octobre 2019

Appel à communication

HABATA est un projet collectif de recherches, mené dans les Hauts-de-France. Il rassemble une équipe d’archéologues travaillant sur le thème de l’habitat de la fin du Néolithique à La Tène ancienne. En 2019, la fin du programme triennal sera marquée par une rencontre de chercheurs travaillant sur les mêmes problématiques. Ce colloque se tiendra à l’Université de Lille, les 3 et 4 octobre.
L’archéologie est un formidable moteur de renouvellement de la documentation concernant l’habitat protohistorique. Les méthodes de fouilles et d’analyse permettent d’aborder les vestiges sous des angles variés et souvent complémentaires. Ces derniers offrent des moyens sans cesse renouvelés d’interprétation des sites.
L’objet principal du colloque est de faire état des interprétations de l’espace domestique, depuis son environnement très local jusqu’à son rôle dans un territoire élargi.
À l’échelle du site, il s’agira d’aborder les différentes méthodes utilisées pour reconnaître les activités menées, leur nature comme leur organisation, afin de mieux définir les occupations. Le colloque est ouvert à tous les exemples de méthodologie appliquée aidant à la détection et la caractérisation des traces d’activités humaines. Les communications peuvent concerner les structures elles-mêmes ou plus largement les approches pluridisciplinaires permettant d’appréhender les répartitions fonctionnelles au sein d’un site.
À l’échelle régionale, voire nationale, il sera intéressant de discuter autour des modèles d’installation des habitats. Les propositions de communications peuvent être élargies aux données environnementales, à l’archéométrie ou à l’expérimentation si elles contribuent à mieux définir les activités quotidiennes et les relations entre l’habitat et son milieu.
Enfin, pour proposer une réflexion sur les liens entre l’organisation sociale de la vie au quotidien et les formes de l’habitat, des communications plus théoriques ou des exemples issus de l’ethnologie ou l’anthropologie sociale sont également les bienvenus, cela permettra sans aucun doute de dépasser les limites des disciplines archéologiques.

Les propositions de communication ou de poster devront être envoyées par mail à l’adresse suivante : habata.pcr[at]gmail.com avant le 15 août 2018 (avec coordonnées et rattachement de l’auteur – ou des auteurs -, titre et résumé de 15 lignes).

Version pdf en français et en anglais

Call for paper : ISLANDIA

Islands in Dialogue (ISLANDIA)
International Postgraduate Conference in the Prehistory and Protohistory of
Mediterranean Islands

Università degli Studi di Torino (Turin, Italy), 14th-16th of November 2018

Call for papers

A series of peculiar cultural and socio-economic dynamics have been recognised in relation to island societies, setting them apart from those arisen in the continent. The necessity of Island Archaeology as a research field per se lies not only in the high quantity and extreme variety of island communities, but mostly in the adoption of the islanders’ perspective to investigate the construction of these complex identities. The main purpose of the conference Islands in Dialogue (ISLANDIA) is to investigate the applicability of the concept of insularity in the Mediterranean by examining different social, cultural and economic aspects of prehistoric and protohistoric island communities. The conference is an excellent opportunity for postgraduate and early career researchers to present their current research, and exchange and discuss ideas about the concepts of insularity, landscape and insular identity in the Mediterranean. The periods considered will range from the Neolithic to the end of the Bronze Age.

The organisers encourage to present innovative proposals on a broad range of aspects related to islands and sea, landscape, material, and thematic studies, as well as theoretical and methodological approaches. The conference will be organised as a three-day event with opening and key-note lecture on the evening of the first day, and structured to include papers presentations according to different research themes and geographical areas. At the end of each session, the speakers will be invited to join a short roundtable. This will integrate conference papers and facilitate constructive dialogue between the conference participants.

Please fill in and send, no later than the 20 th of May 2018, the attached registration form to islandia@unito.it. The application form requires personal data and an abstract of no more than 300 words and a title. Papers should last for 15 minutes. The official language of the meeting is English. There is a registration fee of 35 euro. Payment methods will be further notified via email. Please, notice that participants will need to arrange their own travel and accommodation plans. Registration of the meeting will take place on Wednesday evening (14th of November 2018). The meeting is open to everybody and we warmly invite all interested people to attend it.

We intend to publish the papers presented at the meeting. Further information about the publication will be provided via e-mail and during the meeting. All submissions will be subject to peer review although acceptance for presentation does not guarantee inclusion in the final publication.
For further information, please visit our website https://islandia2018.jimdo.com/

Information and contacts
Dipartimento Studi Umanistici, Università degli Studi di Torino
Via S. Ottavio, 20. I-10124 Torino (Italy)

https://islandia2018.jimdo.com

islandia@unito.it

Call for papers

Application form

Les sociétés du Bronze ancien atlantique du XXIVe au XVIIe s. av. J.-C. : appel à communication

Les sociétés du Bronze ancien atlantique du XXIVe au XVIIe s. av. J.-C.

Rennes, 7-10 novembre 2018

Appel à communication

Plus de 26 ans après la tenue du colloque du CTHS de Clermont-Ferrand sur les Fondements culturels, techniques, économiques et sociaux des débuts de l’âge du Bronze, ce colloque APRAB propose de réexaminer cette période chronologique à la lumière des travaux et des découvertes récentes. Ces dernières années ont vu le déploiement d’une archéologie préventive, de nouvelles approches méthodologiques (ADN et isotopes, modélisation bayésienne, LIDAR…) qui ont permis de renouveler très largement la documentation et les problématiques comme la question des mobilités ou des paysages. Ce colloque vise à présenter ces nouvelles données en privilégiant les communications synthétiques. Il ambitionne de dresser un bilan des connaissances sur le Bronze ancien autour de l’Arc atlantique.

Le champ chronologique retenu couvre la période comprise entre le milieu du IIIe millénaire et le milieu du IIe millénaire. Cette fourchette large offre le double avantage d’aborder la question de la genèse de l’âge du Bronze (place du phénomène campaniforme) et celle du chevauchement des systèmes chronologiques. A la lumière de travaux récents, sera discutée la question des cultures du Wessex, des Tumulus armoricains et de leurs périphéries : comment les définir (champ chronologique, culture matérielle) et les délimiter ? Les notions de sociétés « princières », de l’émergence des élites, des réseaux sont-elles toujours appréhendées de la même façon ?

Une mise en parallèle avec des travaux synthétiques portant sur d’autres grandes cultures européennes pourra par ailleurs être faite (El Argar, la Culture du Rhône, d’Hilversum ou d’Únětice…).

Session 1. Genèse de l’âge du Bronze et questions de chronologie

La période de transition entre le IIIe et le IIe millénaires (notamment au travers du phénomène campaniforme),et le Bronze ancien sont particulièrement révélateurs des problématiques actuellement rencontrées par les protohistoriens quant aux périodisations, aux dynamiques culturelles ou des pratiques sociales. Il conviendra par exemple de s’interroger sur la conformité historique des découpages proposés, et de leur possible application pour l’ensemble de l’Europe occidentale ou de la place du phénomène campaniforme dans la genèse des cultures du Bronze ancien, tout comme celle de la métallurgie des alliages cuivreux. 

Session 2. L’Arc atlantique (Wessex/Tumulus armoricain et périphérie)

Dans la tradition des colloques « Bronze » organisés par l’APRAB, la rencontre de Rennes ambitionne de dresser un bilan des connaissances sur les grandes cultures et les sociétés du Bronze ancien de l’Arc atlantique. Il concernera tout particulièrement la culture des Tumulus armoricains dont les fondements posés par J. Briard demande à être réexaminés et corrélés aux données issues des contextes voisins comme celles de la culture du Wessex qui lui est souvent associée. Les formes de l’habitat, les pratiques funéraires, les modalités et les rythmes de l’occupation du sol ou encore la culture matérielle (chronotypologie, faciès culturels, technologie) seront notamment au centre de ces approches volontairement synthétiques. Une trame commune des aspects à aborder dans les synthèses sera proposée afin de permettre des comparaisons aisées entre chaque territoire.

Session 3. Grandes cultures européennes, élites, réseaux et échanges

Cette période dynamique connaît d’importantes mobilités des produits à l’échelle de l’Europe, mais aussi des échanges d’idées et des techniques, des croyances et des populations, qu’il s’agira d’appréhender. Il est attendu des présentations synthétiques des grandes cultures du paysage européen au Bronze ancien (El Argar, Únětice, …), qu’il faudra mettre en regard avec celles de l’Arc atlantique et qui permettront de discuter des pratiques sociales notamment de la question de l’artisanat spécialisé, de la stratification sociale et des élites.

Conditions de soumissions :

Si vous souhaitez présenter une communication à ce colloque, merci d’envoyer une proposition comprenant un résumé, en français ou en anglais, à bronze2018rennes[at]gmail.com avant le 15 février 2018.

Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité

Bois et architecture dans la Protohistoire et l’Antiquité (XVIe av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.)

Grèce, Italie, Europe occidentale. Approches méthodologiques et techniques

Université Toulouse Jean Jaurès

jeudi 5 et vendredi 6 avril 2018

Co-organisation PLH-CRATA & TRACES-RHAdAMANTE
St. Lamouille, P. Péfau, S. Rougier-Blanc

Appel à communication

Dans l’histoire de l’architecture et des techniques constructives, le bois occupe une place originale. Ce matériau était largement utilisé par les sociétés anciennes et son caractère périssable comme la fugacité des traces qu’il peut laisser (empreintes, restes charbonneux, structures d’ancrage…) obligent à une prise en compte bien spécifique. Le manque de documentation archéologique ne constitue pourtant plus un frein à l’étude du rôle du bois dans les constructions antiques, même si une telle approche est longtemps restée marginale dans les recherches en architecture dite classique. Les progrès continus des méthodes de fouilles, de plus en plus fines, et le recours fréquent aux restitutions 3D ou aux modélisations numériques, depuis maintenant plusieurs décennies, permettent d’envisager l’étude du matériau bois et des techniques associées avec un regard neuf et fécond.
Les mêmes questionnements concernant le rôle du bois dans le bâti reviennent souvent chez les chercheurs confrontés à ce matériau, qu’ils soient historiens ou archéologues, qu’il s’agisse de constructions domestiques modestes ou d’architectures plus monumentales érigées dans des zones géographiques et des ères chronologiques variées. Cette convergence dans les problématiques a poussé des chercheurs des équipes TRACES-RHAdAMANTE et PLH-CRATA à travailler en commun sur les usages du bois en architecture protohistorique et antique. Ces premières journées se proposent de confronter les différentes façons d’appréhender le matériau bois et son rôle structurel dans les constructions en terre et bois ou en pierre, en Grèce, en Italie, ou en Europe occidentale (Gaule, Espagne…) sur une large période (XVIe av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.). La réflexion accordera une place importante aux aspects méthodologiques, tout en s’appuyant sur des études de cas précis. Plus que pour toute
autre architecture, le rôle heuristique de l’archéologie expérimentale doit être interrogé. À ce titre, une visite de L’Archéosite « Le Village gaulois » de Rieux-Volvestre (31) sera organisée afin de revenir sur ce que l’expérimentation peut apporter au chercheur. Ces journées constituent un premier jalon qui ouvrira la réflexion et se prolongera dans l’avenir par d’autres manifestations, d’ores et déjà programmées, certaines consacrées notamment aux sources écrites sur l’architecture de bois (vocabulaire et représentations), d’autres à la place du bois dans les édifices publics et de théâtre.

Si vous êtes intéressés, merci d’envoyer un résumé programmatique d’une page maximum aux adresses suivantes avant le 1er décembre 2017 : srougierblanc[at]gmail.com, pierrepefau[at]gmail.com et lamouillestephane[at]gmail.com

L’habitat de l’âge du Bronze à La Tène ancienne dans les Hauts-de-France et ses marges

Journée d’étude organisée dans le cadre du PCR HABATA

 

Mardi 14 novembre 2017 – 9h-17h30

Maison de la Recherche, salle des colloques

Université de Lille – Sciences humaines et Sociales. Domaine Universitaire du Pont-de-Bois. 59653 Villeneuve d’Ascq

 

La géographie culturelle des Hauts-de-France, une réalité changeante entre l’âge du Bronze et La Tène ancienne ?

L’aire géographique des Hauts-de-France est un carrefour d’influences, atlantiques, continentales et septentrionales. Si les traditions culturelles sont identifiables – et essentiellement identifiées – à travers le mobilier céramique, l’étude de l’architec­ture des bâtiments et de l’organisation des sites fournit à cet égard des données qui peuvent entrer en résonnance avec celles proposées par la culture matérielle. De plus, ces observations peuvent docu­menter d’autres composantes et d’autres dynamiques.

Cette journée d’étude est l’occasion de sol­liciter nos collègues frontaliers afin qu’ils nous présentent l’état de leurs recherches concernant l’habitat. Sont concernés les pays voisins dont les liens avec les Hauts-de-France à certaines périodes ont déjà été reconnus : l’Angleterre, essentiellement le sud, et la Belgique ; mais également les Pays-Bas. Ce sera aussi l’occasion pour nos collègues de Normandie, d’Île-de-France et de Champagne de faire le point sur la ques­tion de l’habitat dans ces régions. Ce tour d’horizon périphérique exhaustif a pour objectif de parvenir à mettre en exergue les points communs et les différences entre les habitats des Hauts-de-France et ceux des régions voisines.

Des approches transversales prenant en compte les mobiliers, l’architecture des bâtiments et la typologie des fosses, ainsi que des réflexions plus spécifiques contri­bueront à mieux cerner ce qui définit les espaces culturels. La période induite par le projet permet par ailleurs de percevoir des évolutions, de mieux saisir la réalité changeante de la géographie culturelle des Hauts-de-France.

Organisateurs : Emmanuelle Leroy-Langelin, département du Pas-de-Calais et Yann Lorin, Inrap Hauts-de-France

Infos : halma.recherche.univ-lille3.fr

Contact : habata.pcr[at]gmail.com

Programme