Mesurer le temps de l’âge du Bronze : programme

Mesurer le temps de l’âge du Bronze

Journée thématique APRAB
Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
6 mars 2020

Télécharger le programme et les résumés des communications

Cette question de la mesure du temps reste une préoccupation majeure des archéologues et des spécialistes de l’âge du Bronze bien sûr. Si, globalement, cette période occupe en France une plage de 15 siècles environ calée entre 2300 et 800 avant notre ère, il convient toujours de préciser les limites des étapes majeures de l’évolution des sociétés de l’âge du Bronze, mais également de mieux apprécier la place réelle dans le temps des sites étudiés.
La précision de la typochronologie des ensembles de la culture matérielle a profité de l’accroissement de données issues de l’archéologie préventive avec une meilleure possibilité de traitements statistiques. Les phasages qui en résultent illustrent bien la dynamique interne des sites, mais il reste indispensable de caler dans le temps calendaire ces séquences, céramiques pour la plupart des sites.

Dans le domaine des chronologies absolues, les datations 14 C se sont généralisées et aussi « banalisées », parfois sans qu’elles aient été suffisamment choisies et basées sur des échantillons pertinents. Un examen critique de la mise en œuvre de ces datations, puis de leurs prises en compte dans la chronologie des sites doit être poursuivi.

Par ailleurs, les traitements statistiques bayésiens des dates 14 C permettent de
meilleures approches des temps d’occupation.

Les datations dendrochronologiques, obtenues en milieux humides généralement, nécessitent également un bilan critique : bois anciens de récupération, relations stratigraphiques équivoques avec les mobiliers considérés comme des «fossiles-directeurs» sont des exemples, parmi d’autres, des problèmes qui peuvent se poser.

Il faudra assurément aussi s’ouvrir aux nouvelles investigations du temps par les méthodes physiques et géo-magnétiques des différents matériaux chauffés et transformés par l’Homme. Et discuter des apports et limites des datations absolues à échelle inter-sites fondées sur les comparaisons entre ensembles clos ou à partir de fossiles-directeurs.

Cette journée thématique précédera la journée d’actualités annuelle de l’APRAB, qui se tiendra le samedi 7 mars.

Programme

9h / 9h 30 : accueil

Les méthodes et outils statistiques

 9h 30 – 9h 50 : Christine Oberlin (Responsable du Centre de Datation par le Radiocarbone, UMR CNRS ArAr et Lyon1) et Marc Talon (Conservateur Régional de l’Archéologie de Bourgogne Franche-Comté, UMR 8164 Halma CNRS, Université de Lille, ministère de la culture) : Du bon usage des datations 14C

9h 50 – 10h 10 : Vincent Bernard (CNRS, UMR CReAAH, Univ. Rennes) : Dater à tout prix ? La dendrochronologie de l’âge du Bronze à l’épreuve des courtes séries temporelles.

10h 10 – 10h 30 : Philippe Lanos et Philippe Dufresne (CNRS, UMR 5060 IRAMAT, CRP2A, Université Bordeaux-Montaigne et Géosciences-Rennes, Université Rennes 1) : Composer le temps en archéologie avec ChronoModel : de la statistique bayésienne à la modélisation chronologique. Les chronologies

10h30 – 10h50 : Mireille David-El Biali (Université de Genève) : Appel à un usage cohérent des méthodes de mesure du temps à l’âge du Bronze

10h 50 – 11h 20 : pause

11h 20 – 11h 40 : Pierre-Yves Milcent (Université de Toulouse) : Séquencer l’âge du Bronze en France ?

11h 40 – 12h : Dirk Brandherm (Université de Belfast) : Problèmes chronologiques de l’âge du Bronze en Méditerranée, du Levant à l’Espagne… 12h – 14h : déjeuner

Quelques exemples et études de cas

14h – 14h 20 – Jan Vanmoerkerke (Service régional de l’Archéologie Grand Est, Châlons-en-Champagne) : Ré-écrire l’âge du Bronze de la Champagne au travers des dates radiocarbones.

14h20 -14h 40 – Edward Caswell (Headland Archaeology, UK) and Benjamin Roberts (Durham University, UK) : Booms and Busts in settlements, burials and chronologies: a new model for the Bronze Age in Britain.

14h 40 -15 h : Guy De Mulder, Eugène Warmenbol, Christophe Snoeck, Dries Tys, Martine Vercauteren, Mathieu Boudin et l’équipe CRUMBEL (Université de Gand et Bruxelles) : Le projet CRUMBEL. Archéométrie et os incinérés du Néolithique final à l’époque mérovingienne en Belgique.

15h-15h20 : Mafalda Roscio (Eveha Auvergne, Rhône Alpes), Cyril Marcigny (Inrap Normandie), Fabrice Muller (Inrap Auvergne-Rhône-Alpes) : Datations radiocarbone et modélisation bayésienne de la nécropole du Bronze final de Migennes « Le Petit Moulin » (Yonne).

15h 20 – 15h 40 : Thibault Lachenal (CNRS 5140 UMR Archéologie des Sociétés Méditerranéennes Montpellier) : Chronologie de l’âge du Bronze en France méditerranéenne : périodisation céramique et datations absolues

15h 40 – 16h : Joël Vital (UMR 5140, Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, Montpellier) : Les datations radiocarbone de la grotte de la Chauve-Souris à Donzère (Drôme) et leurs conséquences sur la compréhension de la dynamique d’occupation du site.

16h – 16h 20 – pause

16h 20 – 16h 40 : Yann Mamin et Laure Prétôt (Service archéologique Canton de Berne) : L’usage des datations radiocarbones dans une optique de chronologie relative ? Les premières tendances du site d’habitat de Kehrsatz, Breitenacher (Suisse)

16h 40 -17h : Christophe Croutsch, Estelle Rault (Archéologie Alsace, Sélestat), Willy Tegel (Universié Fribourg-en-Brisgau) : Chronologie absolue et typochronologie : approches croisées. L’exemple du Parc d’Activités du Pays d’Erstein (Alsace, France).

17h – 17h 20 : Yves Billaud (DRASSM Marseille) : La pénurie face à l’abondance des palafittes : de la meilleure utilisation des analyses dendrochronologiques dans un contexte budgétaire contraint.

17h 20 – 18h : Conclusion finale

Du bon usage des méthodes de datation et de leur croisement pour préciser le temps calendaire

Le temps calendaire / le temps culturel La primauté du calendrier…. ? : et donc, quel calendrier pour l’âge du Bronze en France…..

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.